15/11/2016

20. Jardin d'automne

Alors que les jours raccourcissent, que les journées se rafraichissent, le jardin s'est mis en habit d'automne. Enfin! Les arbres et arbustes se parent d'or et de cuivre, couleurs annonciatrices d'un repos imminent.






Le jardinier profite de quelques jours de repos et de quelques heures de disponibles pour renouer une presque dernière fois avec le jardin, avant cette longue période de repos hivernal.
Les (gros) copeaux de bois ont été dégagés de chaque massif. Refuge pour baveux et champignons, depuis 2 ans qu'ils sont installés, ils n'ont rien apporté au sol. Ils ont rejoint le compost à ciel ouvert.
Un coup de griffe passé, j'ai décidé de laisser faire la nature. J'ai disposé ici et là quelques feuilles mortes ramassées au gré du jardin et de l'allée.


La star du moment au jardin est sans conteste le Malus coccinella 'Courtarou', décoré de ses quelques pommes et vêtu de ses dernières feuilles cuivrées par le froid.

 Quelques fleurs font encore de la résistance ! Outre les dernières roses qui osent encore pointer le bout de leurs pétales, il y en a un qui détient la palme d'or de la floraison :
Aster 'Ezo Murasaki', plant offert du jardin de Laëtitia. En fleurs depuis septembre, il ne cesse de colorer ce coin du jardin. Hâte que ce pied s'étoffe pour m'offrir une belle touffe pour les prochains automnes !



Il ne me reste qu'à planter les quelques rosiers commandés chez Lottum et qui tardent à arriver... Après quoi, viendra le temps pour moi de prendre congé et de ne vivre que pour mon boulot, tant décembre est chronophage et énergivore quand on est dans le commerce. D'un côté, tant mieux. Les jours sont tellement courts qu'il devient difficile de profiter du jardin alors qu'il fait nuit quand on quitte la maison et qu'il fait toujours nuit quand on y revient. Seuls les jours de repos pourront alors me donner l'avantage d'admirer le bal des oiseaux derrière la nouvelle baie vitrée (bien que la pièce ne soit pas encore habitable)... Je devrais très bientôt remplir la mangeoire et accrocher des boules aux branches dénudées des sureaux... Risque à prendre, tant O'malley est aux aguets ! Mais ce sera très certainement pour moi, l'occasion de vous retrouver par ici !


02/11/2016

19. Viens, j'vais te présenter Scarlett et Dorothy

Tu te souviens, dans mon précédent billet je te disais que j'avais un projet de poulettes pour l'automne, qui se passerait ici, près du cerisier :


La semaine dernière, nous avons donc profité d'un petit jour de repos en commun pour construire l'enclos des poulettes.


Et depuis lundi, nous accueillons deux jeunes poulettes. Scarlett et Dorothy !

Scarlett, c'est la rousse. La plus mignonne. Elle est toute douce et se laisse attraper si besoin. Le premier soir, elle a quand même trouvé le moyen d'utiliser le toit de la cabane pour passer par-dessus l'enclos pour aller faire son nid dans les framboisiers... Aucune tentative de fugue depuis, mais je veille au grain!

Dorothy, c'est la blanche. Un peu plus coriace. Je sens une légère pointe d'agressivité chez elle. D'ailleurs, j'ai un doute. Je me demande si ce n'est pas un futur coq ! J'ai cette intuition étrange qui ne me quitte pas...


Ces deux poulettes sont encore jeunes. Nées le 15 août, elles n'ont donc pas encore 3 mois. Me tarde qu'elles me fassent des petits œufs... J'ai de plus en plus de doutes sur les œuf que j'achète, même si j'achète des œufs bio de poules élevées en plein air. Je doute de la véracité des étiquettes... Et puis ça reste de l'élevage intensif dans un but commercial. Et je sais comment finissent les poules quand elles ne sont plus assez productives. Et ça me pose un problème. Au moins, celles-ci mourront de mort naturelle, même si elles ne donnent pas d'œufs.


Alors évidemment, Humphrey n'en peut plus. Il est sans arrêt après l'enclos et pigne puis aboie parce qu'elles l'ignorent et vont se planquer sous le lilas. Il aimerait qu'elles jouent avec, forcément. Ca lui passera sans doute... Il va falloir, parce que je ne tiens pas à ce qu'il en fasse des stressées !


Me voici donc lancé dans une nouvelle aventure au jardin ! Et je suis content ! Joindre l'utile à l'agréable... Que demander de plus ? En plus, ça s'intègre parfaitement dans mon petit jardin... Je suis content !


Intégrer les poules au jardin m'a permis de porter un nouveau regard sur l'aménagement du jardin. Comme l'espace est de plus en plus occupé et attribué à une fonction, je peux enfin visualiser correctement les choses.

Si bien qu'un nouveau projet est né, celui d'un mini potager en carrés ! Je ne pensais pas être en mesure d'en intégrer un au jardin... et bien si !


Rien d'extravagant, il doit mesurer 1.80m de long sur 0.90m de large. A moins que ce soit 2m x 1m. Les mecs qui faisaient les travaux dans la grange ont embarqué notre mètre ! Bref, un petit espace pour faire pousser quelques pieds de tomates, certainement des salades et pourquoi pas des potirons à laisser courir dans l'herbe ?! Réponse l'année prochaine... :)